Actualité, Emploi, Entreprises

PSA : Pas d’avancée sur le site d’Aulnay-sous-Bois après une réunion tripartite à Bercy

19 avril, 2012 à 8:00 | Posté par

«  Selon les repré­sen­tants syn­di­caux, la direc­tion de PSA Peu­geot Citroënn’a pris aucun enga­ge­ment écrit concer­nant le sort du site d’Aulnay-sous-Bois à l’issue d’une réunion tri­par­tite direction-syndicats-Etat à Bercy.

Les sept syn­di­cats du site (CGT, SIA, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC et SUD) récla­maient des garan­ties écrites de la direc­tion de main­te­nir tous les emplois jusqu’en 2016 et d’attribuer un nou­veau véhi­cule sur le site de Seine-Saint-Denis. La direc­tion était repré­sen­tée par le direc­teur indus­triel Denis Mar­tin qui ne s’est pas exprimé devant les jour­na­listes.

Les syn­di­cats annoncent de nou­velles actions
« Ça fait des années qu’ils pla­ni­fient la fer­me­ture d’Aulnay », a estimé le repré­sen­tant CGT Jean-Pierre Mer­cier, pour qui « aujourd’hui, ils se sont moqués de nous », et M. Mar­tin a eu « le culot de reven­di­quer des col­lec­ti­vi­tés locales de payer moins d’impôts ». Les syn­di­ca­listes ont pro­mis de nou­velles actions avant le second tour de l’élection pré­si­den­tielle.

« PSA a confirmé qu’il avait pour objec­tif d’assurer sur le long terme la voca­tion indus­trielle et auto­mo­bile du site d’Aulnay de manière à favo­ri­ser l’emploi », a assuré pour sa part le ministre de l’Industrie Eric Bes­son dans un com­mu­ni­qué.

Bar­to­lone : « aucune inquié­tude levée« 
Le député PS de Seine-Saint-Denis et pré­sident du conseil géné­ral, Claude Bar­to­lone, le maire PS d’Aulnay Gérard Segura et la dépu­tée PCF Marie-George Buf­fet étaient pré­sents. « On se demande à quoi a servi la réunion, à part peut-être ser­vir le can­di­dat pré­sident, mais elle n’a levé aucune inquié­tude », a estimé M. Bar­to­lone.

3.100 sala­riés
Les syn­di­cats d’Aulnay se mobi­lisent depuis plu­sieurs semaines pour faire de l’avenir du site un enjeu de l’élection dont le pre­mier tour se dérou­lera dimanche. Les syn­di­cats avaient été reçus jeudi der­nier par Nico­las Sar­kozy, qui s’est aussi entre­tenu samedi avec le pré­sident du direc­toire de PSA, Phi­lippe Varin.

La révé­la­tion en juin der­nier par la CGT d’un docu­ment de tra­vail interne fai­sant état d’une pos­sible fer­me­ture d’Aulnay cou­rant 2014, mais aussi de Sevel­nord (Nord) et de son usine de Madrid en Espagne, avait mis le feu aux poudres. L’usine d’Aulnay, qui pro­duit actuel­le­ment la Citroën C3, est le plus gros employeur privé de Seine-Saint-Denis avec envi­ron 3.100 sala­riés.  »

Source : Le Télégramme.com

Articles simi­laires:

Les commentaires sont fermés.