Enfance, Lectures, Livres, Loisirs

Lectures et ateliers pour enfants à la librairie Folies d’Encre d’Aulnay-sous-Bois

17 octobre, 2014 à 14:02 | Posté par

lecturesTOUSSAINT

Education

Rythmes scolaires à Aulnay-sous-Bois: la lettre du collectif de Représentants de Parents et la note municipale

17 octobre, 2014 à 7:20 | Posté par

Le collectif de Représentants de Parents d’Elèves est intervenu bruyamment avant le Conseil Municipal d’Aulnay-sous-Bois du 15 octobre pour présenter des doléances exprimées dans une lettre ouverte dont vous pourrez prendre connaissance dans son intégralité en cliquant sur l’image.

La lettre intégrale par un clic sur l'image

Une note sur la réforme des rythmes scolaires avait été préparée par les services municipaux.

20141016_note_municipale

Prenez connaissance de ce document dans son intégralité en cliquant sur l’image.

Selon la note de la municipalité:

« un dossier pour obtenir le fonds d’amorçage … : 50 euros par enfants pour 10 609 enfants scolarisés soit environ 530 450 euros est en cours d »élaboration. … Le dossier sera envoyé en janvier 2015, date du démarrage des TAP -NDLR: Temps d’Activités Périscolaires- dans les écoles. »

« un comité de suivi se mettra en place, à partir du mois de novembre 2014 afin d’évaluer la mise en place opérationnelle des rythmes scolaires. »

Début septembre, la « Gazette des Communes » a passé au crible les « clichés et contre-vérités » de la réforme des rythmes scolaires.

Exposition, Peinture

Exposition des Peintres et Sculpteurs Aulnaysiens

16 octobre, 2014 à 12:20 | Posté par

Expo APSA oct nov 2014 Invit

Culture, Enfance, Livres

Atelier philo pour enfants à la librairie « Folies d’Encre » d’Aulnay-sous-Bois

15 octobre, 2014 à 12:39 | Posté par

Frédérique Elbaz, animera cet après-midi, à 16H30, un atelier philo à la librairie « Folies d’Encre » d’Aulnay-sous-Bois, pour les enfants à partir de 7 ans.

2014-10-06_211611_ill1_lilala2014-10-06_210555_ill1_10312142_567567560016930_1891401264_n2014-10-06_205759_ill1_tralala2014-10-06_205032_ill1_10306861_567565873350432_775860484_n

L’achat d’un titre de la collection « Philoménale » donnera accès à l’atelier.

Auteurs:

Frédérique ELBAZ vit et travaille à Paris. Après des années de journalisme en presse écrite (VSD, Libération, Femme Actuelle), elle obtient un master d’édition. Elle se consacre aujourd’hui à l’écriture et à l’édition pour les jeunes et les moins jeunes avec l’intime conviction que les enfants naissent (aussi) dans les roses et les choux qui poussent dans les livres.

La Wäwä, Alba Falgarona de son vrai nom, est une jeune illustratrice catalane. Elle est née à Figueres en Espagne où elle vit encore. Après des études aux Beaux Arts à l’université de Barcelone, elle parfait son parcours à l’école de bandes dessinées et d’illustrations JOSO. Elle participe activement à la vie artistique de sa ville où elle a notamment créé El Laboratori, un espace dédié à l’art sous toutes ses formes : textiles, phtographies, musique, illustrations…
www.lawawa.net
https://www.facebook.com/wawa.illustration

Editeur: Les Editions du Mercredi

40 pages

Prix: 9,80 euros

Contact:

Folies d’Encre

41, bd de Strasbourg

93600 AULNAY-SOUS-BOIS

01 48 66 12 85

http://www.foliesdencre.fr

Education

Pétition du collectif de Représentants de Parents d’Élèves d’Aulnay-sous-Bois

14 octobre, 2014 à 12:20 | Posté par

ECOLELe Collectif de Représentants de Parents d’Élèves d’Aulnay-sous-Bois, qui appelle à manifester le 15 octobre, à 19h, sous les fenêtres du Conseil Municipal, pour protester contre les modalités d’application de la réforme des rythmes scolaires, fait circuler une pétition depuis une dizaine de jours,

- Pour la mise en place effective de Temps d’Activités Périscolaires (TAP) répartis sur la semaine,

– Pour une consultation rapide des parents, en lien avec les représentants de parents d’élèves, concernant le choix de la ½ journée travaillée (mercredi ou samedi),

– Pour la remise en place, dès maintenant, du comité de pilotage réunissant parents, professeurs et associatifs, afin qu’ils puissent continuer leurs travaux pour la mise en œuvre concertée et réfléchie de la réforme,

– Pour une transparence sur l’utilisation des aides de l’Etat données à la municipalité dans le cadre de l’application de la réforme.

Histoire, Patrimoine, Politique

Le député communard Zéphirin Camélinat doit-il être chassé d’Aulnay-sous-Bois?

14 octobre, 2014 à 7:20 | Posté par

Camelinat1854Le projet formé par l’équipe municipale d’Aulnay-sous-Bois, de rebaptiser la place Camélinat, syndicaliste, Directeur de la Monnaie sous la  commune,  député de 1885 à 1889, en place Jean-Claude Abrioux, maire de la ville de 1983 à 2002, député de 1993 à 2007, suscite les protestations du Parti Communiste Français et de l’association « Les Amis de Camélinat ».

Extraits de la déclaration des élus du Parti Communiste Français:

Dirigeant syndical, militant socialiste, Zéphirin Rémy Camélinat participa activement à la commune et échappa à la répression versaillaise.

Homme politique ancien député et directeur de la Monnaie de la commune de Paris il a marqué l’histoire sociale de la France.

Son parcours est marqué par le travail, les luttes sociales et ses convictions républicaines et d’égalités.     …

Les élus du groupe communiste souhaitent qu’une démarche de rassemblement soit trouvée et non pas une démarche qui mettrait les Aulnaysiens en opposition avec leur passé et leur l’avenir.

Les élus du groupe communiste et le parti communiste s’étaient associé à l’hommage républicain rendu à Jean-Claude Abrioux.

Nous nous opposons à la disparition du nom de la place Camélinat

Nous souhaitons qu’un lieu, une rue ou un équipement porte son nom comme nous l’avions également proposé pour l’ancien Maire Pierre Thomas.

Nous demandons, il en est encore temps, au Maire d’Aulnay de retirer cette délibération de l’ordre du jour du prochain conseil municipal du 16 octobre prochain.

Nous proposons au maire d’Aulnay-Sous-Bois de relancer et de réunir rapidement le comité consultatif de dénominations des rues, de l’espace public et des équipements publics mis en place par la délibération 19 du 11 juin 2009 adoptée à l’unanimité afin de trouver une solution unanime et légitime pour honorer la mémoire des anciens maires d’Aulnay-Sous-Bois aujourd’hui disparus.

Extraits de la lettre ouverte de l’association « Les Amis de Camélinat »:

Vous avez fait inscrire à l’ordre du jour du conseil municipal du 15 octobre votre intention de débaptiser la place Camélinat pour lui donner le nom de Jean-Claude Abrioux, ancien maire de 1983 à 2002 et qui a habité le quartier proche de la place Camélinat.

Déjà en 2011, l’ancien maire, M. Segura, sur proposition du député Gérard Gaudron, avait annoncé son intention de rebaptiser la place Camélinat en place J.C. Abrioux. L’émotion des habitants du quartier, la mobilisation d’élus, d’enseignants, de professeurs d’histoire et de notre association avaient amené le maire d’alors à y renoncer. Et la commission municipale avait sagement suggéré de donner le nom de J.C Abrioux au futur 7e collège – ou à une maison d’accueil médicalisée située rue Robespierre, ce qui n’a pas été fait

Zéphirin Camélinat, membre actif de la Commune de Paris (mars-mai 1871), député de Paris (1885-1889), premier candidat communiste aux présidentielles en 1924, fait partie de la mémoire du mouvement ouvrier. C’est pour l’honorer que son nom a été donné à la place, c’est aujourd’hui inscrit dans la mémoire des citoyens, dans les habitudes des gens du quartier et nul ne comprendrait que l’on modifie cela.

Education

Rythmes scolaires: appel à manifester des parents d’élèves d’Aulnay-sous-Bois

13 octobre, 2014 à 12:20 | Posté par
Appel à manifester du collectif des parents d'élèves

Appel à manifester du collectif des parents d’élèves

Le collectif des parents d’élèves d’Aulnay-sous-Bois lance un appel à manifester le 15 octobre 2014, à 19h, devant la mairie, à l’occasion du Conseil Municipal, contre les modalités de mise en oeuvre de la réforme des rythmes à Aulnay-sous-Bois.

Alors qu’il préconisait le report de l’application à Aulnay-sous-Bois, de la réforme des rythmes scolaires, le maire, Bruno Beschizza, avait proposé le 24 juin dernier, au recteur de l’académie, de mettre en œuvre cette réforme en ouvrant les écoles publiques le samedi matin et en instaurant une pose méridienne de 2h. Le même jour, le même jour, le tribunal administratif de Cergy (Val-d’Oise) avait suspendu les délibérations des communes UMP de Levallois et d’Asnières qui avaient fixé en conseil municipal les horaires des écoles pour la rentrée prochaine, sans tenir compte de la réforme des rythmes scolaires lancée lors de la rentrée scolaire 2013 dans 4000 communes.

Depuis la rentrée, contrairement à l’esprit de la réforme, les Temps d’Activités Péri-scolaires ne sont pas mis à profit pour proposer des contenus pédagogiques, par manque de moyens financiers et de préparation, selon l’équipe municipale élue en mars dernier.

Le collectif des Représentants de Parents d’Elèves appelle les parents à faire du bruit à l’aide de casseroles et de mégaphones:

- pour que nos enfants ne soient plus lésés!

– pour que la réforme ne soit plus une mascarade!

– pour que nos enfants soient en sécurité!

– pour que nos enfants soient enfin entendus!

Education

Une matinée d’école supprimée pour réfléchir à l’avenir de l’Education

13 octobre, 2014 à 7:19 | Posté par

ECOLELes parents d’élèves ont été informés il y a environ deux semaines, par un courrier du rectorat de Créteil, de la suppression de la matinée de ce jour dans les écoles et collèges publics, afin de permettre la consultation des équipes pédagogiques sur le socle des connaissances. Par ailleurs, à Aulnay-sous-Bois, les cantines seront fermées ce jour pour les écoles primaires et maternelles.

Face aux protestations et recours en référé la consultation a été reportée… dans les départements de Seine et Marne et du Val de Marne.

Le 30 septembre, Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois, avait indiqué ne pas comprendre la mise en place de la consultation sur le temps scolaire, ce qui perturbe l’organisation des familles, tout en prenant acte de cette décision. Le 9 octobre, il annonçait dans un autre courrier, le recours en référé de la FCPE 93 en indiquant ne pas avoir été entendu par le rectorat.

 

A vous la parole, Enfance, Pratique

A vous la parole: Un surprenant bug « exécutoire »

8 septembre, 2014 à 6:49 | Posté par

Nous donnons la parole à @Amy_papote pour entamer les articles de la rentrée. Cette aulnaysienne tient aussi un très sympathique blog mais à choisi MonAulnay.com pour nous parler d’un surprenant bug:

titreExecutoireVoilà, les vacances sont finies, et vous dépilez votre courrier…
C’est à peu près ainsi que j’ai découvert le 31 juillet dernier dans ma boîte aux lettres un courrier avec le tampon de notre commune d’Aulnay-sous-Bois.
La surprise est de taille : il s’agit d’un titre exécutoire me réclamant une somme d’argent à verser à la trésorerie principale de Sevran.
Il n’y a guère d’indications pour comprendre cette somme due.
Il est cependant surprenant de voir que ce courrier a été « émis et rendu exécutoire » le 8 juillet dernier, pour une référence de titre ambiguë : « CDL JANVIER 2014″.
Je comprends donc que je reçois un courrier un petit mois après que cela soit émis et pour une facture de … Janvier dernier!
Je suis d’autant plus surprise que les seules factures que je dois à la municipalité (hors impôts) sont celles concernant la scolarité de mon enfant… qui sont eux-mêmes en prélèvement automatique!

Après investigations, il s’agit d’une facture du centre de loisirs de Janvier dernier. Apparemment, toutes les personnes ayant un prélèvement automatique et ayant des enfants au centre de loisirs de Janvier ont ou vont recevoir ce titre exécutoire. En effet, c’est depuis le début de cette année que les prélèvements automatiques sont passés à la norme européenne « SEPA ». Lors de ce passage, il y aurait eu un « loupé » pour les factures de janvier du centre de loisirs.

Ce qui est fort dommage, c’est qu’aucun courrier préalable n’ait permis de prévenir les foyers concernés par cela… Il est aussi déplorable que cette facture datant de janvier arrive au beau milieu de l’été! La personne qui m’a renseigné au téléphone avait déjà été contactée par plusieurs parents demandant des explications… et je pense qu’elle n’a pas fini d’avoir des coups de téléphones de parents…
De plus, il n’est pas toujours évident de suivre les débits relatifs à ces factures : en effet, il y a généralement un écart de 2 mois entre la facture et le prélèvement à proprement parler… sans compter que la date de prélèvement indiquée su la facture n’est pas toujours celle effective dans les faits…
D’ailleurs, il est conseillé de vérifier que cette somme n’a effectivement pas été débitée. Cette facture aurait donc due être débitée courant Mars. Normalement, sur les relevés bancaires la référence et le mois de la facture y sont indiqués (c’est le cas pour la cantine et la garderie, par exemple)

J’espère que cette petite explication pourra atteindre les familles qui seront dans le même cas et peut-être même l’équipe municipale qui pourra communiquer peut-être de manière plus officielle sur ce sujet a minima envers les familles concernées (ce qui déchargera sans nulle doute la personne que j’ai contactée par téléphone).

 

Internet - Blogs, Justice, Weblogs

Le Parisien s’offre-t-il un suicide médiatique? #jesuisparisienne

26 août, 2014 à 16:24 | Posté par

theParisienneA la rédaction de MonAulnay.com on aime le journal Le Parisien. Seul journal local d’information locale, nous entretenons d’excellentes relations avec ses journalistes. Le Parisien est même très sympa avec les blogs locaux qui recopient sans trop de délicatesse l’intégralité de ses articles. Notre rédaction évite cela, car nous souhaitons une information originale et essayons de respecter le travail des journalistes même si une reprise de temps à autre ne fait pas de mal (et donne même de l’audience au journal qui doit trouver des lecteurs pour survivre).

Bref, on aime la presse et particulièrement Le Parisien… mais on aime aussi la liberté d’expression sur internet. Or la direction juridique du Parisien – qui devait s’ennuyer ferme durant cet été – n’a pas eu de plus stupide idée que d’assigner en justice une blogueuse qui utilise depuis 5 ans le titre « The Parisienne« . Ils exigent le transfert du nom de domaine theparisienne.fr et 20000€ de dommages et intérêts pour réparer la « contrefaçon », rien que cela! Ces juristes pensent qu’ils peuvent devenir propriétaires du mot commun « Parisienne » simplement en gonflant leur gros bras.

Notre blog a toujours soutenu les assauts contre la liberté d’expression et la bêtise abyssale du service juridique du Parisien risque bien de faire regretter la direction du journal de les avoir embauché. En effet, la résistance s’organise et la blogosphère nationale commence à faire corps derrière la victime de cet abus judiciaire. La blogueuse tient bon et cet affaire pourrait très bien tourner au désavantage du journal papier. Pour ma part je vais tristement attendre le retour à la raison de mon journal bien aimé avant de racheter un numéro.

Nous apportons tout notre soutien à Nathalie (auteure du blog www.theparisienne.fr) contre ce nouvel abus de la propriété intellectuelle. Si vous voulez participer utilisez le motdièse #jesuisparisienne et relayez la page qui explique tout : Tous les détails ici.

PS: C’est l’occasion de lire l’excellente rubrique Copyright madness, qui liste tous les délires de la propriété intellectuelle, et qui est co-rédigée par un  Thomas Fourmeux, un bibliothécaire…. aulnaysien! (lire une très intéressante interview ici et son passage à @arretsurimages).

Page 1 sur 63412345...»