Jeunesse, Livres

Dali Touré : Lady writes the blues

15 novembre, 2010 à 5:46 | Posté par

Inter­net a par­fois du bon. Quelques mots échan­gés sur la mes­sa­ge­rie ins­tan­ta­née d’un réseau social de renom pour conve­nir d’un rendez-vous, et nous voilà, en chair et en os, MonAulnay.com et Dali Touré devant la librai­rie Folies d’encre du 41 bou­le­vard de Stras­bourg. Où d’autre ? Dali Touré est aul­nay­sienne. Elle a 16 ans et sort, déjà, son second roman : Cica­trices… A l’instar de Billie Holi­day qui chante le blues (Lady sings the blues), Dali Touré écrit sur les bleus de l’âme, ces bles­sures que la vie par­fois vous inflige et qu’il faut pour­tant apprendre à appri­voi­ser pour pou­voir se construire. Der­rière le doux sou­rire qui irra­die son visage se cache une plume dont l’encre trace des des­tins aux tra­jec­toires dif­fi­ciles : le besoin criant d’amour et d’attention d’une enfant au sein d’une famille poly­game. La réac­tion de rejet d’une mère face à sa fille vic­time d’un viol. Ou bien encore, l’épreuve du han­di­cap suite à un acci­dent de la cir­cu­la­tion.

«  Je lis beau­coup de récits et de témoi­gnages, explique-t-elle, je pars alors d’une situa­tion ima­gi­naire et j’essaie de pro­je­ter les sen­ti­ments de mes per­son­nages dans la réa­lité  ». Dali écrit à la pre­mière per­sonne comme pour mieux s’approprier ses his­toires. Les mots qu’elle emploie sont par­fois tran­chants comme la lame du rasoir et d’une éton­nante matu­rité pour un si jeune âge. C’est sa manière à elle de nous mettre face au miroir et de sus­ci­ter nos propres ques­tion­ne­ments. «  L’essentiel est de pou­voir en par­ler, nous confie-t-elle enfin, de s’ouvrir pour livrer ses… Confi­dences…  », clin d’oeil au titre de son pre­mier ouvrage écoulé à 2000 exem­plaires. Si ses écrits semblent sombres à bien des égards, la jeune fille laisse aussi fil­trer des éclats de lumière qui percent comme autant de rêves et d’espoirs en des jours meilleurs. Les bleus de l’âme font alors place aux bleus du ciel…

Dali Touré sera en séance de dédi­cace chez Folies d’encre le 15 jan­vier 2011. Nous en repar­le­rons. En atten­dant vous pou­vez la retrou­ver en visi­tant son site inter­net : http://www.dalitoure.com/

Sté­phane Fleury

Photo : Dali Touré Source : http://www.dalitoure.com/

Articles simi­laires:

Les commentaires sont fermés.