Associations, Commerces, Politique

Communiqué d’Alain Boulanger suite à la rencontre avec Daniel Goldberg

14 mai, 2012 à 20:00 | Posté par

« Afin de connaî­tre la vision de cha­que can­di­dat a de la 10ème cir­cons­crip­tion, dont fait par­tie Aul­nay, nous les avons tous contac­tés pour échan­ger sur nos pré­oc­cu­pa­tions rela­ti­ves à l’avenir de notre ville tant sur le plan urba­nis­ti­que que sur ce qui concoure au cadre de vie dans lequel nous incluons prin­ci­pa­le­ment la cir­cu­la­tion et le com­merce de proxi­mité.

 Cer­tains, qui récla­ment une meilleure prise en consi­dé­ra­tion des corps inter­mé­diai­res sur le plan natio­nal en appe­lant à une prise de pou­voir (citoyenne) nous traient par le mépris jugeant que nos inter­pel­la­tions sont d’un fai­ble inté­rêt. Il reste aux élec­teurs le soin d’apprécier ce mépris et d’y répon­dre comme il se doit.

 Nous ne pou­vons, dans ces condi­tions, que remer­cier Daniel GOLBERG du long entre­tien qu’il nous a accordé le 27 écoulé.

Son livre consa­cré à la Seine Saint-Denis et à sa vision de la démo­cra­tie sur le plan local mais aussi inter­com­mu­nal, dépar­te­men­tal et régio­nal nous a per­mis, de façon incom­plète, d’échanger sur l’application faite à Aul­nay de la loi sur la démo­cra­tie de proxi­mité et sur la consi­dé­ra­tion accor­dée par la muni­ci­pa­lité aux asso­cia­tions indé­pen­dan­tes.

Il a été éga­le­ment abordé le pro­blème de la gou­ver­nance opa­que de struc­tu­res inter­com­mu­nale (SEAPFA) ou inter­dé­par­te­men­tale (EPA Plaine de France) dont les pro­jets enga­gent for­te­ment l’avenir de nos vil­les et de nos conci­toyens.

Nous avons appré­cié son prin­cipe de voir un PLU inter­com­mu­nal qui soit la règle et le PLU com­mu­nal l’exception. Cette vision glo­bale pour­rait per­met­tre de voir une cohé­rence dans l’Est Pari­sien dont la mixité est à récla­mer entre le 93 et le 92 et non entre le Nord et le Sud de notre ville.

En atten­dant, com­ment ne pas s’offusquer du CDT label­lisé par le Pré­fet de région « Clus­ter de l’Habitat » et refusé par Livry-Gar­gan. Sans atten­dre, nous par­ta­geons l’idée de la créa­tion d’un Ate­lier Urbain d’Etudes de défi­ni­tion des objec­tifs, lien néces­saire sur notre ville après le Conseil Muni­ci­pal de fin juin accordé à notre col­lec­tif sur les pro­blè­mes d’urbanisme. Nous avons noté avec inté­rêt la néces­sité de créer préa­la­ble­ment une com­mis­sion extra­mu­ni­ci­pale pour pré­pa­rer cette grande messe que nous ne vou­lons pas être une opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion

Nous avons bien noté l’hostilité de l’impétrant à la réforme ter­ri­to­riale et donc au main­tien en l’état des sta­tuts des conseils régio­naux et conseils géné­raux mal­gré une néces­sité de réfor­mer la métro­pole Capi­tale au détri­ment de la région Ile-de-France.

D’autres sujets concer­nant l’absence des cham­bres consu­lai­res en CDEC n’ont pu être abor­dés à un moment où notre dépar­te­ment regorge de cen­tres com­mer­ciaux dont cer­tains ima­gi­nent de se doter de mul­ti­plexes décriés par les voi­sins.

Les méfaits de la cir­cu­la­tion, prin­ci­pa­le­ment de tran­sit, n’ont pu éga­le­ment être trai­tés mal­gré le temps consa­cré.

Nos pro­chains entre­tiens devront tenir compte de l’importance de nos inter­ro­ga­tions.  »

Source : Com­mu­ni­qué trans­mis par Alain Bou­lan­ger, mem­bre du Col­lec­tif pour Aul­nay

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.