Agenda, Fêtes et cérémonies, Ile-de-France

Nouvel an chinois 2008

9 février, 2008 à 23:03 | Posté par

Semaineasie
Cette année, la nou­velle année chi­noise du rat, 鼠, a com­mencé le 7 février 2008.
Rap­pe­lons que le Nou­vel An chi­nois, 农历新年 (nón­glì xīn­nián), aussi appelé Fête du prin­temps, est bien sûr la fête la plus impor­tante pour les com­mu­nau­tés chi­noi­ses du monde entier. Le terme « nón­glì xīn­nián » signi­fie lit­té­ra­le­ment « nou­vel an du calen­drier agri­cole » car il se célè­bre sui­vant le calen­drier chi­nois qui est à la fois lunaire et solaire. Cette fête est un moment dont on pro­fite en pre­nant des vacan­ces, en se réunis­sant en famille et entre amis.
Pour la com­mu­nauté chi­noise de Seine-saint-Denis et tous les ama­teurs de fêtes et tra­di­tions, ren­dez-vous ce diman­che 10 février à Noisy-le-Grand pour célé­brer en grande pompe cette année du Rat :
- de 10h30 à 13h, place du mar­ché : dégus­ta­tion de spé­cia­li­tés culi­nai­res asia­ti­ques, cal­li­gra­phie, ori­gami, expo­si­tion d’encres de chine, de pein­tu­res et sculp­tu­res en céra­mi­que, ate­lier maquillage, per­for­man­ces artis­ti­ques, lions et dra­gon.
- à par­tir de 14h30 au lac des Arca­des : ouver­ture du « Vil­lage asia­ti­que » : ini­tia­tion à l’écriture chi­noise, à la cal­li­gra­phie, au pliage-tres­sage de paille, expo photo « de Shan­gai au Tibet », démons­tra­tion de boxe chi­noise, kung-fu et aïkido, dan­ses, per­for­man­ces d’artistes pein­tres et sculp­teurs, dégus­ta­tions culi­nai­res.
- et pour finir en beauté, le tra­di­tion­nel défilé du Nou­vel an Chi­nois, qui se dérou­lera dans les rues de la ville à par­tir de 15h00. Il par­tira de la place de l’Hôtel de Ville et pas­sera devant la média­thè­que Michel Simon et le jar­din des artis­tes pour finir au lac des Arca­des. Démons­tra­tion de tai chi chuan et pétards au Jar­din des Artis­tes.

Alors BONNE ANNÉE du rat à tous !
新年好 (xīn nián hǎo) ou 新年快乐 (xīn nián kuàilè) !

Jean-Gau­thier Quin­tard

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.