Actualité, Culture

Lady Godiva, un opéra du CRÉA d’Aulnay-sous-Bois au Théâtre du Châtelet le 29 avril

27 avril, 2012 à 18:00 | Posté par

Lady Godiva, un opéra du CRÉA d’Aulnay-sous-Bois, sera joué par les CREAtures au Théâtre du Châtelet, ce dimanche 29 avril à 17h00.

Pour y participer ou obtenir des informations complémentaires, vous pouvez téléphoner au 01 40 28 28 40

Tarifs : de 5 € à 10 €

« Lady Godiva est l’adaptation d’une fable celte du 11e siècle transposée dans un flipper. L’histoire raconte qu’elle était la belle épouse de Léofric, comte de Coventry. Les habitants de cette ville souffraient sous l’imposition accablante du comte. À plusieurs reprises, Dame Godiva fit appel à son mari, qui refusait obstinément de diminuer les taxes. Enfin, las, il prétendit satisfaire à sa demande si elle montait à cheval nue dans les rues de la ville. Dame Godiva le prit au mot, et traversa la ville, nue sur son cheval, sa longue chevelure protégeant sa pudeur. Son mari tint parole et supprima les impôts. » Le CREA a transposé l’histoire de Lady Godiva dans un flipper. C’est elle, la pin-up qui s’exhibe et disparaît au moindre tilt ou danse et clignote lorsqu’un joueur gagne la partie. Mais depuis quelque temps, profitant de l’obscurité, une boule mystérieuse se jette sur les cibles ou les bumpers et explose les scores, déréglant la belle mécanique du flipper. D’où vient cette boule ? Qui la lance ? Qui la cache ? Et où ? Lady Godiva délègue le comte Léofric, son fidèle spectre, le seul qui ait accès à tous les recoins du flipper, pour qu’il interroge ses sujets et élucide le mystère…« 

Le CREA, une structure unique en France

Depuis vingt-cinq ans, le CRÉA centre d’éveil artistique d’Aulnay-sous-Bois développe, sous la direction de son fondateur, Didier Grojsman, un projet artistique atypique dans le paysage vocal français fondé sur une philosophie d’éducation originale. Ici, enfants et jeunes, issus de tous les milieux, sont accueillis sans sélection préalable pour une pratique du chant et des arts de la scène encadrée par des professionnels exigeants. Ni conservatoire, ni école de spectacle, cette structure unique en son genre entend conjuguer le plaisir et l’excellence en contribuant à l’épanouissement des individus, à la formation de leur goût et de leur esprit critique. A ce jour, l’on doit au CRÉA plus de cinquante créations d’opéras et de théâtre musical dont la qualité leur vaut d’avoir été programmés et repris sur de nombreuses scènes nationales.

Un référent en matière d’éducation artistique et de réalisations scéniques

Au fil du temps, le CRÉA est devenu un référent en matière d’éducation artistique et de réalisations scéniques. Son action à Aulnay-sous-Bois, en lien avec les divers partenaires, s’est étendue dans les écoles, auprès des séniors ainsi qu’au cœur des quartiers sensibles, pour atteindre à présent plus d’un millier de personnes par an. Ce travail exemplaire se concrétise aussi par de nombreuses formations en direction des professionnels de l’enfance et du spectacle donnant également lieu à des créations. L’ensemble de ces activités confèrent désormais au CRÉA une incontestable légitimité auprès des grandes institutions dont l’Education nationale. Le CRÉA connaît aujourd’hui un rayonnement grandissant comme le montre l’engagement résolu à ses côtés de nombreuses personnalités du monde des Arts et de la Culture, à l’image du parrainage actif de Natalie Dessay.

Vers la construction d’un centre de création vocale et scénique

Accueilli depuis sa création au théâtre Jacques Prévert, le CRÉA souhaite aujourd’hui, devenir le premier Centre de Création Vocale et Scénique en France. Plus que jamais berceau de création, de formation et d’échanges, ce lieu situé au cœur de la Ville d’Aulnay-sous-Bois pourrait rassembler un plus large public et favoriser sur une plus grande échelle les rencontres artistiques et pédagogiques. Le projet a reçu en février dernier, le label Grand Paris, une distinction qui vise à valoriser les projets contribuant de façon exemplaire à la construction du Grand Paris.

Natalie Dessay, Marraine du CREA

« C’est dans son approche complète du chant dramatique et accessible à tous les enfants, que le CRÉA est unique. Depuis plus de vingt ans, cette structure atypique contribue au renouveau du répertoire lyrique par des enfants à travers une démarche encadrée par des professionnels. Comment pourrais-je ne pas apporter mon soutien à cette compagnie qui défend ardemment l’accès à l’art lyrique et forme ainsi le public de demain ».

Source : Communication du CREA

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.