Actualité, Logement, PLU, Urbanisme

Aulnay-sous-Bois : le premier pavillon de la rue Fernand Herbaut détruit

26 février, 2012 à 7:00 | Posté par

Avant

Une page se tourne : après plusieurs années de contestation et de tentative de discussion, le pavillon qui se situe à l’angle de la rue Fernand Herbaut et de l’impasse des Marronniers vient d’être détruit. Sur les photos que vous pouvez consulter ci-contre, nous pouvons voir la différence avant et après : une pelleteuse remplace (temporairement) un pavillon.

Pour rappel, une cinquantaine de logements de standing seront implantés dans cet angle (l’opération ne prévoit qu’une trentaine de places de parking).

L’Asso­cia­tion de défense du cadre de vie des rive­rains de la rue Fer­nand Her­baut et de l’impasse des Maron­niers d’Aulnay-sous-Bois avait combattu ce projet, car cette association estimait que cela allait profondément perturber l’environnement proche :

  • Après

    Augmentation de la circulation

  • Difficultés de stationnement
  • Moins d’aération dans un couloir de transit (ce qui est actuellement moins vrai avec le changement du sens de circulation)

Devenir propriétaire sur la rue Fernand Herbaut ne sera pas permis à toutes les bourses : la rédaction de monaulnay.com avait déjà mentionné le coût d’acquisition élevé pour obtenir ne serait-ce qu’un studio.

Articles similaires:

8 Réponses à “Aulnay-sous-Bois : le premier pavillon de la rue Fernand Herbaut détruit”

commenter
Romuald Weymann | 26 février, 2012 à 11 h 12 min Navigue avec Google Chrome Google Chrome 16.0.912.77 sur Windows Windows XP
Navigue avec Google Chrome Google Chrome 16.0.912.77 sur Windows Windows XP

M. Burlot ironisait lorsque je citais les « agences immobilières » (en fait, un MonAulnaynaute avait rectifié, il s’agit plus précisément de bureaux de vente) vendant ces projets immobiliers.

Sauf qu’il lui faudra une sacré dose d’effronterie pour affirmer que ce genre de constructions facilitera la fameuse mixité sociale en zone pavillonnaire.
Et dire qu’il était dit, écrit ici, qu’être opposé à ces constructions, c’est être contre la mixité sociale et donc contre les habitants d’Aulnay Nord.

Car je me suis renseigné sur les tarifs pratiqués par Bouygues pour ce projet.
Ainsi, un studio de 38.60m² situé au 1er étage avec un balcon de 2.25m, orienté vers le nord-nord-ouest, est négocié 193.000€ : que M. Burlot ose venir affirmer que c’est à la portée des revenus modestes et que cela contribue à la mixité sociale !!
Même moi, fonctionnaire d’Etat, je n’ai pas les moyens d’acquérir un tel bien immobilier.

PS : voici des liens qui rafraîchiront la mémoire de certains, avec notamment les arguments de la majorité municipale contre cette manif opposée à ces prétendus « logements sociaux » :
« stigmatisation des habitants d’Aulnay Nord », « discrimination envers les pauvres »

http://www.monaulnay.com/2010/06/urbanisme-la-contre-manifestation-enflame-la-blogosphere.html
http://www.monaulnay.com/2010/06/les-photos-de-la-double-manifestation.html

Qu’ils retournent voir les habitants d’Aulnay Nord en leur présentant les plaquettes de vente de la résidence Evidence, et qu’ils aillent leur clamer à ces habitants qu’ils pourront devenir propriétaires au centre-ville, à 193.000€ le moindre T2 orienté vers le nord !
Bref habitants du Nord d’Aulnay, ne vous laissez pas duper, ces résidences sont des résidences d’un standing plus que certain, que de modestes à très modestes revenus ne pourront jamais permettre d’acquérir.

Re PS : rien à voir, mais, à la place d’une agence immobilière qui était sise avenue Anatole France près du groupe scolaire privé L’Espérance, a ouvert il y a quelques temps un bar à chicha.
Or lorsque je prends le RER pour aller bosser, c’est vers 05h00 ou vers 06h00, selon, et j’observe souvent un empilement anarchique de cartons à pizzas et canettes de soda jetés à même le sol contre un poteau (ou un lampadaire je ne sais plus).
Du reste de retour chez moi quand je repasse vers les 19h20, une fourgonnette de livraison de pizzas est le plus souvent garée pas loin.
Sans oublier, comme encore hier après-midi, des véhicules, y compris parfois de luxueuses berlines allemandes dont les conducteurs sont plutôt jeunes, qui se garent en double-file.
Il ne s’agit pas de parents allant chercher leurs enfants à l’école…

Enfin, ce bar à chicha étant situé juste à côté d’un établissement scolaire, je vois des élèves graviter autour de ce bar dont la porte reste parfois ouverte…

commenter
David Burlot | 26 février, 2012 à 16 h 10 min Navigue avec Mozilla Firefox Mozilla Firefox 10.0.2 sur Windows Windows 7
Navigue avec Mozilla Firefox Mozilla Firefox 10.0.2 sur Windows Windows 7

M. Romuald Weymann,
Il est une différence entre faire du logement social et du logement privé. Il est aussi possible de faire du logement social pour du logement privé.
D’ailleurs les bailleurs sociaux sont propriétaires de logement sur le boulevard de Strasbourg. Mais vous semblez mélanger accession à la propriété, … et logement social.

Inutile donc d’essayer de me « provoquer » avec vos affirmations.

Ouvrez donc un blog, ça défoule.
Je vous ferais de la pub ;-))

commenter
JEAN LOUIS KARKIDES | 26 février, 2012 à 16 h 32 min Navigue avec Google Chrome Google Chrome 17.0.963.56 sur Windows Windows XP
Navigue avec Google Chrome Google Chrome 17.0.963.56 sur Windows Windows XP

@David,il y a en effet une différence entre logement social et privé mais n’était ce pas dans les promesses électorales de Monsieur SEGURA que de prôner la mixité?
La municipalité actuelle n’a t’elle pas permis la construction rue Fernand HERBAUT?(sans prendre en compte la demande des riverains quant à la hauteur de l’immeuble)
Ne va t’elle pas toucher de ce promoteur quelques euros pour créer des places de parking car le ratio n’est pas couvert avec ceux qui seront construits?(et où seront elles vus le peu de places)
Toutes ces questions sans provocation mais beaucoup d’amertume…….

commenter
anabloom | 26 février, 2012 à 18 h 21 min Navigue avec Mozilla Firefox Mozilla Firefox 4.0.1 sur Mac OS X Mac OS X 10
Navigue avec Mozilla Firefox Mozilla Firefox 4.0.1 sur Mac OS X Mac OS X 10

David Burlot l’accession à la propriété à 190 000 euros le studio, ne vous choque-t-elle point pour être aussi cynique dans votre réponse?

Et puis pourquoi ne pas voir fait du logement social dans cette partie de la ville? pensez-vous que c’est plus au Nord d’Aulnay que doivent ce cantonner les programmes immobiliers à vocation sociale?

Et puis, pourquoi autant de logement en si peu de temps? Y avait-il réellement un déficit en la matière?

en attente de vous lire…

commenter
Romuald Weymann | 26 février, 2012 à 19 h 35 min Navigue avec Google Chrome Google Chrome 16.0.912.77 sur Windows Windows XP
Navigue avec Google Chrome Google Chrome 16.0.912.77 sur Windows Windows XP

Pourquoi donc avoir brandi la « stigmatisation des habitants d’Aulnay Nord », si ces logements qui vont être construits en zone pavillonnaire ne sont pas destinés à devenir des logements sociaux ?
Je ne comprends pas bien la logique.

S’agit-il, oui ou non, de logements sociaux ?

Si oui, on ne peut être que stupéfait face aux tarifs proposés; si non, pourquoi avoir prétendu qu’être opposé à la construction de ces résidences, c’est être contre les habitants d’Aulnay Nord, contre la pauvreté etc ?

Dans les 2 cas, ceux qui auront été trompés sur toute la ligne sont précisément les habitants d’Aulnay Nord, à qui la municipalité a fait miroiter la mixité sociale en construisant en pleine zone pavillonnaire.

D’ici plusieurs semaines nous aurons, je suppose, changé de majorité au niveau national; en 2014 le PS n’aura rien révolutionné du tout bien au contraire, et l’accumulation des rancoeurs tant au niveau national que local pourrait coûter cher aux prochaines échéances locales.

commenter
Eric Denis | 27 février, 2012 à 11 h 42 min Navigue avec Mozilla Firefox Mozilla Firefox 10.0.2 sur Windows Windows Vista
Navigue avec Mozilla Firefox Mozilla Firefox 10.0.2 sur Windows Windows Vista

Et voilà, on nous avait dit :
« Aulnay renait » en fait nous avons:
« Aulnay disparait » est ce vraiment cela que les gens souhaitaient ?

commenter
bessaguet | 27 février, 2012 à 13 h 03 min Navigue avec Mozilla Firefox Mozilla Firefox 4.0.1 sur Windows Windows 2000
Navigue avec Mozilla Firefox Mozilla Firefox 4.0.1 sur Windows Windows 2000

il y aurait une solution qui puisse concilier deux objectifs qui de prime abord paraissent contradictoires.
Encourager la création de programme immobilier, puisque une réelle demande s’en fait sentir, mais la conditionner à un prorata de logement sociaux attribuer à un bailleur social, à la fin de sa construction.
Il existe déjà des dispositions légales pour encourager ce genre d’opération : majoration de droits à construire, avantages fiscaux, …).
Un autre avantage serait la présence d’un organisme institutionnel dans une copropriété qui serait à même de réagir en cas de son dysfonctionnement.

commenter
anabloom | 28 février, 2012 à 22 h 27 min Navigue avec Mozilla Firefox Mozilla Firefox 4.0.1 sur Mac OS X Mac OS X 10
Navigue avec Mozilla Firefox Mozilla Firefox 4.0.1 sur Mac OS X Mac OS X 10

la maitrise du foncier se pratique dans d’autres villes… même en Seine Saint Denis. Mais pour cela il faut s’élever au niveau de l’intérêt général et non à son portefeuille.

Il faut bien l’avouer « c’est tout Aulnay qui disparaît. »