Commerces, Emploi, Ile-de-France, Seine-Saint-Denis, Transports, Urbanisme

Aéroville propose 2 600 emplois

21 décembre, 2007 à 10:52 | Posté par

Il semble que le front commun proposé par Gérard Gaudron contre le projet de centre commercial Aéroville, à proximité de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle ne convient pas à tous les élus du secteur.

En effet, dans un communiqué de presse daté du 19 décembre 2007, la ville de Tremblay-en-France, la Maison de l’emploi de l’est du Val-d’Oise (Meevo) et l’aménageur Unibail-Rodamco indiquent avoir signé deux conventions d’organisation et d’accès aux 2 600 emplois générés à terme par Aéroville.

Unibail-Rodamco, qui gère les centres commerciaux Bobigny 2, Rosny 2, le Forum des Halles, le Caroussel du Louvre, ou encore les Quatre Temps, veut montrer qu’Aéroville bénéficiera "en premier lieu aux habitants du bassin d’emploi local" et qu’il constitue "un projet économiquement et socialement structurant".

Or, les élus d’Aulnay et de Gonesse, ainsi que les élus Verts de Tremblay-en-France ne voient pas le projet Aéroville comme structurant, bien au contraire. En effet, selon une étude, le centre commercial Parinor, géré par le concurrent d’Unibail-Rodamco, Hammerson, verrait sa fréquentation baisser de 16%.

Aussi, Aéroville s’immisce dans les discussions à propos de la proposition de la commission sur la libération de la croissance française, présidée par Jacques Attali, visant à ne plus brider le développement des centres commerciaux. Mais également dans le débat des élections municipales et cantonales.

Jérôme Charré

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.